Les études de médecine sont connues pour être dures et impitoyables à la longue. La recette miracle pour arriver jusqu’au bout sans difficulté n’existe toujours pas à l’heure actuelle. Entre les nombreux conseils et théories, il est facile de s’y perdre. Cependant, il y a tout de même quelques astuces à prendre en considération.

Premièrement : se fixer un rythme et devenir autonome

Pour réussir la première année, il faut être régulier. Il n’est pas toujours facile de trouver son rythme de vie quand on est étudiant en médecine. Il faut donc instaurer des règles personnelles à suivre méthodiquement, à commencer par les habitudes ainsi que les rituels. Et tout cela, dès le début de l’année universitaire, ce qui va mener vers le rythme de travail tout au long de l’année.

Ceci étant, le concept ne va pas régler la personne à la minute près. Il suffit d’avoir un horaire habituel pour le lever, le coucher, les déjeuners et les heures de travail. Pour cela, il est important de connaître les besoins de sa propre personne. Si pour certains, réviser se fait le soir, pour d’autres, c’est au petit matin que cela est propice. Certaines personnes ont besoin de faire une petite sieste, qu’à cela ne tienne, si cela est bénéfique pour leurs études.

Deuxièmement : tenir une hygiène de vie

L’hygiène de vie est plus que primordiale pour réussir les études. Si certains étudiants jugent raisonnable le fait de supprimer les activités sportives pour se concentrer aux révisions et aux examens, en étude de médecine, ce n’est pas conseillé. Avec le temps, le manque d’activité physique va avoir un impact négatif. Il en est de même concernant la manière de se nourrir. Un repas sain et équilibré va aider l’étudiant à instaurer un environnement propice pour ses études et ses révisions.

Enfin, le sommeil est primordial. Certes, les révisions, les cours et les pratiques empêchent parfois de trouver un équilibre de sommeil. Aussi, il est souvent conseillé de dormir 8 heures par nuit pour être en forme.

Troisièmement : rendre les pauses plus efficaces

Les pauses sont essentielles entre les cours et les révisions. Dans la plupart des cas, les étudiants les passent les yeux hypnotisés par leur téléphone. Cependant, pour qu’une pause soit efficace, celle-ci doit recharger les batteries des étudiants fatigués. L’idéal est donc d’optimiser ces petits moments de courte durée : sortir de la salle de cours, faire quelques pas dehors pour s’aérer l’esprit, ou encore bavarder avec un camarade de travail. C’est un moment à privilégier en fonction de chacun. La lecture ou encore le footing peuvent être des options envisageables.

Le but étant de revenir aux cours plus efficace et plus concentré. Une pause-déjeuner ne doit pas être prise à la légère. Le fait de tout faire à la hâte peut nuire au bon fonctionnement du cerveau. Le tout doit donc être réalisé dans de bonnes conditions, et ce n’est pas le nombre d’heures passé au travail qui compte le plus. C’est surtout ce que l’étudiant a réussi à produire pendant ce temps.