Certains étudiants ont le ventre serré et la gorge nouée à l’approche des examens, car l’enjeu est souvent de taille. Mais surmonter le stress est possible. Ces techniques vous aideront certainement à vous en sortir haut la main.

Distinguer le bon du mauvais stress

Le stress traîne sale réputation. On cherche tous les moyens pour le chasser, sinon le contrôler. Pourtant, il s’agit parfois d’un mal nécessaire. En effet, géré positivement, il se transforme en énergie et donne envie de relever un défi, contrairement à l’absence de tension qui est synonyme d’apathie. Les examens et la perspective de succès qu’ils représentent boostent la confiance en soi. Mais le fait qu’un stress soit bon ou mauvais dépend en grande partie de la capacité d’adaptation de chacun. Il convient donc de tirer parti de sa particularité et de toujours rechercher le côté positif afin de garder la bonne mentalité.

Rester maître de son temps

Le stress naît également du sentiment de voir le temps passer sans pouvoir agir. On reste paralysé en voyant une échéance approcher à grand pas, et la tension augmenter au fur et à mesure. Quand on a un examen à passer, il faut rester maître tout le temps de préparation. Il importe donc d’étudier minutieusement le calendrier de l’examen ainsi que le détail des épreuves. Cela permet d’établir un bon planning de révision, en réalisant par exemple un programme détaillé pour chaque épreuve afin de varier les matières et intégrer des temps de pause.

Prendre soin de soi

Être étudiant, ce n’est pas juste avoir une tête pour penser. Les révisions sollicitent également le corps, c’est la raison pour laquelle il est important d’en prendre soin. Le premier ennemi à combattre quand on a un examen en vue est la fatigue qui est un accélérateur de stress redoutable. Il faut donc veiller à dormir suffisamment, essayez de dormir au moins 7 ou 8 heures par nuit. L’essentiel, c’est de trouver le bon rythme. On peut par exemple dormir moins la nuit et compenser le manque par une sieste en journée.

Lire aussi  Comment faire l'état des lieux de mon logement étudiant

L’alimentation est aussi un élément à ne pas négliger. Vitamines, sucres lents et minéraux sont à privilégier, tandis que les fast-foods et le grignotage sont déconseillés. Naturellement, on peut aussi faire un peu de sport (footing, marche, natation, vélo, tennis et sports collectifs) pour s’oxygéner, penser à autre chose et éviter les insomnies.

Faire des exercices de respiration

La respiration est un réflexe inné. C’est également un acte indispensable pour la vie que nous répétons inlassablement sans nous en apercevoir. Mais respirer est également utile pour le bon fonctionnement du cerveau, un organe qui absorbe à lui seul un cinquième de la consommation totale d’oxygène du corps humain. C’est aussi un moyen imparable pour contrôler le stress, mais il ne faut pas s’y prendre n’importe comment. Pour y parvenir, on adopte pendant quelques minutes la respiration par le ventre qui est plus profonde et plus longue que la respiration par le thorax. On se met à l’aise, assis le dos bien calé, et on place les mains de chaque côté de son ventre. C’est une excellente technique de gestion du stress, applicable dans de nombreuses situations.

Ne pas faire l’impasse sur le plaisir

On a le droit de se détendre même en période d’examen. Selon de nombreuses études, le rire a un pouvoir apaisant sur le corps : une minute de fou-rire donne le même résultat que 45 minutes de relaxation. Le plus simple, c’est de visionner des sketchs ou une série humoristique, de préférence en bonne compagnie. Musique, danse, lecture, cuisine… Chacun a son petit truc, mais bien entendu à condition de ne pas y passer des heures, car cela fera retomber la concentration.

Lire aussi  La vie étudiante à Montpellier

Trouver une location étudiante sur Montpellier

A lire sur le même sujet :