La Caisse d’Allocations Familiales (CAF) aide les étudiants et les familles à faibles revenus dans l’accession au logement, en réduisant le montant du loyer mensuel ou les mensualités d’un emprunt immobilier. Il existe trois allocations logement : l’Allocation de Logement Familiale (ALF), l’Allocation de Logement Sociale (ALS) et l’Allocation Personnalisée au Logement (APL). Ces aides ne peuvent se cumuler.

Les conditions générales

Qu’il s’agisse de l’ALF, de l’ALS ou de l’APL, voici les conditions générales pour en bénéficier :

    • Etre ressortissant français. Si vous êtes d’une autre nationalité, vous devez justifier votre statut d’étudiant ou votre droit de séjour.
    • Le bail doit être à votre nom et vous devez occuper les lieux au moins 8 mois de l’année (en faire votre résidence principale).
    • Le logement doit être situé en France et respecter le code de décence : eau chaude, électricité, chauffage, pièces propres, surface supérieure ou égale à 9 m2 si vous vivez seul et supérieure ou égale à 16 m2 si vous y habitez en couple. La toiture, les murs et les installations ne doivent pas présenter un danger pour l’habitant.
    • Le propriétaire ne doit avoir aucun lien de parenté avec vous ou votre conjoint(e).
    • Une personne seule touchant le SMIC n’a pas droit à l’aide au logement. De manière générale, vos revenus doivent justifier l’aide.

Conditions spécifiques à l’APL

L’ALS concerne les locations privées. Quel que soit votre situation familiale, votre profession et votre nationalité (pour autant que vous soyez en situation régulière), vous pouvez bénéficier de l’APL.

    • Le logement doit être conventionné : HLM, CROUS, foyers… Le propriétaire doit vous faire savoir si son logement fait l’objet d’une convention avec l’état.
    • Les ressources du demandeur et de sa famille ne doivent pas dépasser un certain plafond, qui varie suivant le lieu de résidence et la composition du foyer (en cas de chômage, de décès et de maladie prolongée, un abattement supplémentaire est prévu).
    • Les colocataires peuvent bénéficier de l’APL
Lire aussi  Passerelles : comment se réorienter et changer de filière durant ses études ?

Conditions spécifiques à l’ALS

L’ALS concerne les locations privées. Sont principalement concernés par l’ALS :

  • Les jeunes,
  • Les étudiants,
  • Les personnes âgées ou handicapées.

Aucune condition d’âge minimum n’est requise : un mineur peut percevoir l’ALS mais le bail doit être signé par ses parents. La quittance de loyer peut être au nom du mineur. Dans le cas d’un mineur émancipé, le bail doit être à son nom.

Conditions spécifiques à l’ALF

L’ALF peut être obtenue dans les cas suivant, si vous ne bénéficiez pas déjà de l’APL ou de l’ALS :

    • Vous recevez déjà des aides familiales ou l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).
    • Vous avez un enfant à charge (21 ans maximum) mais vous n’avez droit à aucune aide familiale.
    • Vous êtes un couple sans enfant dont la somme des âges est inférieure à 55 ans.
    • Vous êtes enceinte, seule ou vivant en couple sans personne à charge.
    • Vous avez à votre charge un ascendant de plus de 65 ans avec des ressources inférieures au plafond de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
    • Vous avez à votre charge un proche avec une incapacité permanente d’au moins 80 %.

Utilisez le simulateur de la CAF pour connaître le montant de l’aide au logement qui vous revient.

Action Logement

Action Logement propose deux aides au logement :

    • Le Loca-Pass, sous certaines conditions : avoir moins de 30 ans. Etre boursier, en contrat d’apprentissage, d’alternance ou de professionnalisation.
    • Le Mobli-Jeune : les moins de 30 ans en contrat d’apprentissage, d’alternance ou de professionnalisation dont les revenus ne dépassent pas le SMIC.
Lire aussi  Le classement des meilleures universités de France

Remarque importante : tous les appartements étudiants Proby donnent droit à l’aide au logement.

A lire sur le même sujet :