Vous venez d’acquérir un appartement ancien ? Celui-ci nécessite beaucoup de travaux de rénovation ? Grâce aux différentes aides fiscales dans l’immobilier ancien avec travaux, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt et alléger votre budget total. Certaines conditions sont cependant à remplir incluant le type de logement et les travaux à réaliser.

Le crédit d’impôt transition énergétique

Le CITE est un dispositif de défiscalisation qui vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les travaux d’amélioration de l’efficacité énergétique de l’appartement (résidence principale ou logement à louer). Si les travaux sont réalisés en 2020, l’État vous offre une incitation fiscale l’année suivante sous forme d’un remboursement d’impôt. 

Notons qu’en janvier 2021, ce crédit a été remplacé par Ma Prime Rénov’, une prime forfaitaire unique qui s’adresse uniquement aux foyers modestes et de classes moyennes. Celle-ci varie selon les travaux à faire ou les appareils et équipements (chaudière, chauffe-eau, poêle…) à installer. Les économies énergétiques réalisées après les travaux sont également prises en compte.

Le dispositif Denormandie

Le dispositif Denormandie avantage les particuliers ayant investi dans un appartement ancien nécessitant de gros travaux de rénovation ou de réhabilitation. Entrée en vigueur en 2019, cette loi présentée par Julien Denormandie vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt semblable au dispositif Pinel.

Si vous mettez le bien en location, la défiscalisation sera déterminée en fonction de la durée de sa location. Le budget alloué aux travaux de rénovation ne doit cependant pas dépasser les 25 % du montant total de l’opération de votre imposition. 

Vous pouvez ainsi bénéficier d’une réduction directe de :

  • 12 % si vous louez l’appartement rénové sur 6 ans
  • 18 % si la location s’étend sur 9 ans
  • 21 % si vous proposez votre bien en location pendant 12 ans.

Les travaux obligatoires, quant à eux, incluent la rénovation et la performance énergétique, l’assainissement, l’aménagement ou la création de surfaces habitables. Notons que les biens éligibles à la loi Denormandie doivent se trouver dans l’une des villes faisant l’objet d’une Opération de revitalisation du territoire ou entrant dans le plan Action Cœur de Ville.

La loi Malraux

Cette loi se tourne vers les investisseurs qui veulent complètement restaurer un appartement ou un immeuble ancien situé dans une zone à valeur patrimoniale ou dans un quartier ancien. Pour profiter de ce dispositif, le bien doit bien entendu être proposé en location. Le loyer n’est certes pas plafonné, mais le montant total des travaux de rénovation ne doit pas dépasser (en 2021) les 400 000 euros sur 4 ans.

En remplissant ces conditions, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 22 à 30 % selon la zone où se trouve l’appartement. Sachez néanmoins que si le montant de l’impôt dû est inférieur à la réduction d’impôt, la différence n’est ni reportée, ni remboursée sur l’année suivante.

 

Lire aussi  Qu'est-ce que la rentabilité immobilière ?

Parmi les différentes aides vous permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt sur la rénovation d’un bien ancien, la loi Denormandie fait partie des plus récentes. Aussi appelé Pinel ancien, ce dispositif s’applique aussi bien aux particuliers qu’aux promoteurs et n’est soumis à aucun zonage défini.

A lire sur le même sujet :