Avec près de 71 000 étudiants investissant chaque année la ville et une augmentation de la population d’environ 7,8 % en 5 ans (selon les données de la mairie), Montpellier séduit de plus en plus les investisseurs immobiliers. La mise en place de différents dispositifs fiscaux favorise également l’épanouissement de l’investissement locatif et facilite l’accès à la location de logements.

Le dispositif Pinel

Entrée en vigueur en 2014, la loi Pinel est certainement le premier dispositif apportant un soutien favorable aux contribuables souhaitant acquérir un logement neuf ou en VEFA (vente en état futur d’achèvement). Ce dernier leur permet de profiter d’une réduction d’impôt à hauteur de 12 à 21 % à condition que le bien soit :

  • Proposé en location sur une durée de 6 à 12 ans
  • Situé dans une zone éligible à la loi Pinel (zones B1, Abis ou A)
  • Loué à un prix inférieur de 20 % à celui appliqué sur le marché de l’immobilier à Montpellier 
  • Proposé à des locataires avec un revenu inférieur aux plafonds réglementaires
  • Loué non meublé

Le dispositif Pinel Montpellier avantage aussi les foyers moins aisés et étudiants qui désirent louer un logement neuf. Les loyers, plafonnés par décret, leur permettent de vivre dans une habitation décente et à un prix abordable.

Le dispositif Censi-Bouvard

La loi Censi-Bouvard, mise en place en 2009, se tourne vers les investisseurs qui veulent proposer un bien en location aux étudiants ou seniors à Montpellier. Bien qu’étant encore peu connu, ce dispositif se révèle très intéressant puisqu’il vous permet de profiter d’une réduction d’impôts de 11 %

Celui-ci s’applique aux contribuables ayant acquis un bien (entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2018) :

  • Construit dans un immeuble neuf ou en VEFA
  • Situé dans une résidence de services 
  • Loué meublé durant au moins 9 mois. 

Notons que la loi Censi-Bouvard ne s’applique qu’aux logements meublés non professionnels. Elle vous donne aussi la possibilité de récupérer le montant de la TVA (20 %) sur le prix du bien neuf.

Les statuts LMNP et LMP

Deux statuts fiscaux permettent aussi aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôt sur leur acquisition. Le choix du statut dépend en partie des revenus générés par la location meublée.

Le statut LMNP s’adresse aux propriétaires avec un une source principale de revenus inférieure à 23 000 euros par an. Cumulable avec le dispositif Cenci-Bouvard, ce dernier vous fait profiter d’un abattement fiscal de 50 % sur les loyers.

Le régime LMP se tourne vers les investisseurs ayant acquis un bien dont les revenus annuels de la location sont supérieurs à 23 000 euros. Également cumulable avec la loi Cenci-Bouvard, ce dispositif vous offre la possibilité de vous intéresser aux biens situés dans une résidence de services et de déduire les charges liées à la location.

 

Lire aussi  Qu'est-ce que la rentabilité immobilière ?

Grâce à la loi Pinel, Cenci-Bouvard et aux régimes LMNP et LMP, les contribuables ont davantage de chance de réussir leur investissement locatif à Montpellier où la demande locative est de plus en plus importante. 

A lire sur le même sujet :