Le syndic de copropriété se charge de l’administration et des finances d’une copropriété. Professionnel ou non professionnel, ce dernier est choisi parmi les copropriétaires et remplit un mandat de 3 ans maximum. Durant son mandat, le syndic doit accomplir plusieurs missions. Voyons en détail chacune de ses missions.

La gestion administrative

La première mission du syndic de copropriété est de gérer l’assemblée générale de copropriété qui doit se tenir au moins une fois par an. Ce dernier :

  • Met à jour la liste des copropriétaires
  • Établit l’ordre du jour, en collaborant avec le conseil syndical, de l’assemblée générale
  • Rédige le compte rendu de chaque réunion
  • Établit et envoie le procès-verbal
  • Exécute les délibérations et s’assure qu’elles soient respectées.

Le syndic s’occupe également de l’immatriculation de la copropriété. Toute copropriété doit effectivement s’enregistrer au registre national selon la loi Alur. Ce registre recense toutes les informations importantes incluant les données financières, la nature des lots, l’identité du syndicat, le nom du syndic…

La comptabilité

La comptabilité de la copropriété est également gérée par le syndic. En plus de tenir à jour des documents comptables, ce dernier doit réaliser un budget prévisionnel et le présenter au conseil syndical. Ce budget est ensuite voté et validé lors de l’assemblée générale. Si la gestion du syndic est approuvée, les copropriétaires lui donnent son quitus.

L’entretien

Autre mission du syndic : gérer l’entretien des parties communes de la copropriété. Pour garantir la conservation de l’immeuble, ce dernier est autorisé à réaliser des travaux d’entretien courants et de petites réparations.

Le syndic de copropriété est aussi autorisé à signer tous les contrats indispensables au fonctionnement de l’immeuble. Il peut ainsi faire appel à du personnel pour l’entretien général de la copropriété (concierge, jardinier, etc.). Là aussi, un carnet d’entretien doit être tenu et à jour.

Lire aussi  Quel est le rôle d’un syndic de copropriété ?

Notons que les contrats concernant les fournisseurs d’eau, de gaz et d’électricité sont également administrés par le syndic.

La gestion du personnel

Les salariés engagés pour assurer le bon fonctionnement de l’immeuble (jardinier, gardien, etc.) sont placés sous l’autorité du syndic. Le syndicat de copropriétaires reste cependant l’employeur de ces derniers. En tant que représentant, le syndic n’intervient pas en ce qui concerne le nombre et la rémunération des employés. Il peut néanmoins s’occuper des fiches de paie et de la gestion des remplacements en cas d’absence (congé, maternité, arrêt maladie, etc.).

Représentant légal

Effectivement, le syndic représente le syndicat de copropriétaires vis-à-vis des tiers et devant la justice. Ce représentant, moral ou physique, a le pouvoir de défendre les intérêts des membres de la copropriété.

En cas de litige ou si la copropriété est attaquée, il peut agir sans l’autorisation de l’assemblée générale. En dehors de ces deux cas, le syndic doit obtenir une autorisation de l’assemblée générale pour agir au nom de la copropriété.

Gérant l’assemblée générale, les finances, le personnel et l’entretien de l’immeuble, le syndic de copropriété doit être polyvalent. Il doit avoir des connaissances fiscales, juridiques, techniques et financières. Son sens du relationnel et de l’écoute est aussi grandement sollicité pour exécuter efficacement chaque mission.

A lire sur le même sujet :