Vous appréhendez les difficultés financières concernant le financement de votre futur logement étudiant à l’approche de la rentrée universitaire ? Car en effet, la location étudiante représente en moyenne la moitié du budget d’un étudiant. Sachez que l’Etat a mis en place des aides financières pour vous permettre de vous consacrer pleinement à vos études.

 

L’APL, l’aide la plus populaire

Vous avez décroché le bac et vous vous préparez à poursuivre vos études dans une université ou une grande école ? Prenez les devants en vous mettant à la recherche d’un logement étudiant dans les meilleurs délais. Et pour cause, les offres sont parfois limitées, les démarches administratives laborieuses et la concurrence féroce. La Caisse d’allocations familiales (CAF), qui fait partie des services de la Sécurité Sociale, intervient dans tous les départements et délivre diverses prestations pour vous venir en aide. Notez cependant d’emblée que les aides de la CAF ne sont pas cumulables et qu’elles dépendent de votre situation.

Pour les étudiants à la recherche d’un logement, la CAF fournit l’aide personnalisée au logement (APL) qui est certainement l’aide la plus médiatisée. Pour y accéder, il faut remplir un certain nombre de critères. En premier lieu, le logement pour lequel l’étudiant sollicite l’APL doit constituer sa résidence principale. Le logement doit également être déclaré salubre et doit comporter au moins une pièce principale d’une surface d’au moins 9m² avec une hauteur de plafond de 2,2m minimum. Enfin, le logement doit faire l’objet d’une convention entre l’Etat et le propriétaire.

 

L’ALS pour les étudiants qui ne peuvent pas bénéficier de l’APL

Grâce à l’allocation de logement sociale (ALS), les étudiants qui n’ont pu bénéficier d’un logement conventionné ne seront pas délaissés. Mais il faut également remplir plusieurs conditions, en premier lieu être résident en France. L’aide n’est également accessible que pour un logement occupé à titre de résidence principale.

Comme pour l’APL, la surface minimale d’un logement pour lequel un étudiant demande l’ALS doit être de 9m² pour une personne et de 16m² pour deux. Les mêmes normes de salubrité sont aussi exigées. Le montant de l’ALS, qui est plafonné à 200 euros, est également calculé en fonction de la situation familiale de l’étudiant, de ses ressources et du montant du loyer. Il est à noter que la demande se fait exclusivement en ligne.

 

L’ALF pour les étudiants isolés ou en couple avec une personne à charge

L’allocation de logement à caractère familiale (ALF) est réservée aux étudiants locataires, colocataires ou sous-locataires d’un logement non conventionné. Elle est exclusivement destinée aux personnes issues de familles modestes. L’ALF, dont la demande se fait uniquement en ligne, ne peut être perçue que par une personne qui bénéficie de prestations familiales ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

L’autre catégorie de personnes qui peuvent prétendre à l’ALF, est celle qui regroupe les individus qui ont à charge un senior de plus de 65 ans ainsi que les jeunes couples mariés depuis moins de cinq ans qui n’ont pas d’enfant à charge. Les femmes enceintes de plus de quatre mois vivant seules ou en couple et qui n’ont aucune personne à charge y ont également droit.