Vous intégrerez bientôt une école supérieure ou une université, une indépendance qui impose certaines responsabilités. Récapitulatif des démarches administratives à entreprendre dès que vous avez votre logement étudiant.

Electricité, gaz, internet…

EDF ne coupe pas toujours l’électricité et le gaz une fois le précédent locataire parti et le propriétaire ne fait pas toujours la démarche pour mettre l’abonnement à votre nom. Prenez les devants et parlez-en au propriétaire : si besoin, contactez vous-même EDF et faites le changement de nom. Rendez-vous sur https://www.edf.fr/ pour plus d’infos à ce sujet. Le relevé des compteurs se fait tous les 6 mois.

Internet et forfaits mobiles

Il est possible que vous emménagiez dans un appartement équipé en WIFI, auquel cas vous devez vérifier que le forfait vous convienne et changer le cas échéant. Il existe aussi des forfaits mobiles sans engagement et des forfaits bloqués très intéressants pour les étudiants.

Les aides au logement

Vous pouvez alléger vos mensualités d’emprunt ou votre loyer grâce à l’une des allocations de la CAF :

  • Aide Personnalisée au Logement (APL)
  • Allocation de Logement Familiale (ALF)
  • Allocation de Logement Sociale (ALS)

Dès votre emménagement, occupez-vous-en, afin de déclencher l’aide au plus vite. Si vous emménagez en juillet, vous recevez le premier paiement fin août ou début septembre selon l’aide obtenue. Pour plus d’informations sur les aides : Aide au logement, quelles conditions pour en bénéficier ? LIEN

Revérifier l’état de l’appartement

Certains défauts ou dommages ont pu passer inaperçus lors de votre visite. L’agent immobilier a pu ne pas les voir non plus. Sachez que vous avez une dizaine de jours après la signature de l’état des lieux pour y apporter des modifications. C’est important car il en va de la dévolution de votre caution à la fin du bail.

La garantie responsabilité civile

La garantie civile est obligatoire si vous louez un appartement non-meublé. Elle permet de couvrir les risques locatifs : incendie, explosion ou dégâts des eaux. Vous travaillerez sûrement sur un ordinateur personnel : pensez à l’assurer, ainsi que tout votre matériel informatique, en souscrivant à une assurance multirisques habitation (et pensez à faire des sauvegardes sur votre disque dur externe !).

En cas de location meublée, la garantie responsabilité civile n’est pas obligatoire mais votre responsabilité civile est tout de même engagée : pour éviter de payer personnellement les dommages causés au bien, prenez tout de même une assurance multirisque habitation. La garantie civile est incluse dans tous les contrats d’assurance habitation.

Cette garantie responsabilité civile est obligatoire si vous conduisez une voiture ou un deux-roues (en guise d’attestation, vous apposez une vignette sur le pare-brise et présentez une carte verte lors des contrôles). L’amende s’élève à 3750€ si vous ne respectez pas cette obligation. En outre, votre véhicule peut être confisqué et votre permis suspendu.

La sécurité sociale étudiante

La sécurité sociale étudiante est obligatoire dès lors que vous avez entre 16 et 28 ans et que vous êtes inscrit dans un établissement d’études supérieures.

La sécurité sociale étudiante vous permet d’obtenir le remboursement de vos frais médicaux (15 à 70% selon le type et la durée du soin médical). Votre adhésion est gratuite si vous avez moins de 20 ans. Et si vous êtes boursier, c’est gratuit quel que soit votre âge. Les étudiants non boursiers qui ont plus de 20 ans devront cotiser à hauteur de 215€ (le tarif peut varier légèrement d’une année à l’autre).

Il existe deux centres de sécurité sociale étudiante : la SMEREP et la LMDE. Le montant de la cotisation est le même pour les deux centres. Vous pouvez payer en 3 fois si vous en faites la demande. La couverture maladie sera alors valable du 1er octobre 2017 au 30 septembre 2018.

Certains soins ne sont pas entièrement remboursés par la sécurité sociale étudiante (soins dentaires, long séjour à l’hôpital…), d’où l’intérêt de la mutuelle. Pour les plus défavorisés, il existe la Couverture Maladie Universelle : la CMU donne alors accès à une mutuelle et permet le remboursement complet des soins de santé.

Prêt bancaire

Pour payer vos études, il existe le prêt étudiant garanti par l’Etat. Pour en bénéficier, vous devez être :

  • Inscrit dans un établissement en France : une université, une école de commerce ou d’ingénieur, dans un lycée pour un BTS…
  • Avoir moins de 28 ans,
  • Être français ou citoyen d’un autre pays de l’Espace économique européen (EEE)

Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de garant : l’Etat s’en charge auprès de la Bpifrance, la banque publique d’investissement. Pour en bénéficier, faites une demande directement auprès d’une banque partenaire :

  • La Société générale,
  • Les Banques Populaires,
  • Le Crédit Mutuel,
  • Le CIC,
  • Les Caisses d’épargne.

Vous n’êtes pas obligés d’être client de ces banques. La banque peut refuser votre dossier si elle estime que vous ne pourrez pas rembourser votre prêt, même avec une garantie d’Etat.