Étudiants, si vous envisagez de prendre un appartement en location, il est important de tenir compte des charges qui accompagnent le loyer. Ces charges sont classées en charges locatives et charges privatives, sans oublier la taxe d’habitation.

Retrouvez ci-dessous les différentes charges que vous devrez inclure dans votre budget pour ne pas avoir de surprise.

Les différents types de charges à payer par le locataire

  • Les charges locatives

Aussi appelées provisions sur charges, les charges locatives englobent les frais rattachés à l’utilisation du logement tels que la facture de l’eau, de l’électricité et du chauffage collectif, l’entretien et le dépannage éventuel de l’ascenseur, l’entretien et les petites réhabilitations des parties communes, ainsi que les frais de gardiennage. Elles recouvrent la taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Le déplacement ou l’enlèvement des encombrants ne sont pas concernés par les taxes locatives.

  • Les charges privatives

Ces charges sont propres au locataire. Elles comprennent l’eau et l’électricité à usage personnel, les abonnements divers : internet, téléphone, TV….

  • La taxe d’habitation

On peut dire que la taxe d’habitation fait partie des charges privatives, mais une mention spéciale est à faire, parce que le locataire est ici un étudiant. Si ce dernier occupe le meublé d’une personne qui met en location ou en sous-location une partie de son logement, alors, il est exonéré de la taxe d’habitation. Ceux qui habitent au sein d’une résidence universitaire sous la tutelle du CROUS ne paient pas non plus de taxe d’habitation, tout comme ceux qui habitent dans une résidence conventionnée.

Quelques détails bons à savoir

La taxe d’habitation concerne les étudiants qui ont signé leur bail à partir du 1er janvier de l’année. Si vous entrez dans votre logement au mois d’août ou septembre, vous serez exonéré de cette taxe.

La révision des charges à payer par le locataire en plus de son loyer se fait tous les ans. Le propriétaire est alors en droit d’envoyer un décompte de régularisation des charges au locataire, et celui-ci doit s’en acquitter dans les 5 ans qui suivent la réception du décompte.

Ainsi, lors de la visite du logement, il est important de demander au propriétaire le montant exact des charges qui viendront s’ajouter au loyer mensuel.