Un emménagement, c’est un nouveau départ qui n’a souvent rien d’une promenade de santé. En effet, après avoir déballé ses cartons et rangé ses affaires, il faut procéder à des vérifications dans son nouveau logement et s’occuper d’un certain nombre de papiers. Suivez le guide.

 

L’électricité pour ne pas vous retrouver dans le noir

Juste après votre entrée dans votre nouveau logement, vous devez impérativement vous assurer du bon fonctionnement des serrures, des stores et des loquets. Et pour cause, des portes et des fenêtres qui ferment mal vous causeront des soucis.

Ensuite, si vous constatez lors de votre emménagement qu’il n’y a pas de courant même après avoir vérifié que votre domicile est bien raccordé au réseau d’électricité avant votre arrivée, pensez à deux possibilités : soit votre compteur est fermé, soit vous n’avez pas de contrat d’abonnement.

Si le compteur est resté ouvert mais vous n’avez pas l’électricité, vous disposez d’un délai de 48 heures pour contacter votre distributeur d’énergie, mais avant, prenez soin de relever votre compteur. Dans le cas où vous n’êtes pas satisfait des services de votre distributeur d’énergie ou si vous voulez tout simplement en changer, il est recommandé de passer en revue les offres existantes pour éviter les déconvenues.

Comparez les prix en scrutant les détails des différents contrats. Une fois votre contrat établi et dès que vous avez le courant, pensez à vérifier si toutes les prises fonctionnent correctement. Il est à noter que le déplacement d’un technicien ne vous coûtera rien s’il s’agit d’une première visite, seule la mise en marche du compteur vous sera facturée.

 

L’eau et le gaz pour vous sentir bien chez vous

Les mêmes précautions que pour l’électricité sont valables pour l’eau. Si votre logement se trouve dans un immeuble, la facture est adressée au syndic de copropriété qui la repartit ensuite entre les locataires. Il n’y a aucune démarche particulière à effectuer, si ce n’est de relever le compteur d’eau dès votre arrivée, par mesure de sécurité. Par contre, si votre logement est une maison individuelle, il vous faudra vous y prendre le plus tôt possible ! Pour cela, il vous faudra contacter le service des eaux auquel votre demeure est raccordée pour établir un contrat à votre nom. Enfin, inspectez la tuyauterie pour détecter d’éventuelles fuites.

Après vous être renseigné pour savoir si votre logement est chauffé au gaz ou à l’électricité, vérifiez la répartition des radiateurs. Le mieux, c’est de poser directement des questions à votre propriétaire et de demander à allumer le chauffage pour avoir une idée de la puissance maximale de ces derniers. Un passage à la mairie pour connaître le montant de la taxe d’habitation et de la taxe sur l’enlèvement des ordures ménagères dont vous devrez vous acquitter sera aussi nécessaire.

 

Le téléphone et internet pour rester connecté

Il est aujourd’hui difficile de vivre sans téléphone et sans internet. Si votre nouveau logement n’a jamais été connecté au réseau de téléphones, notamment dans le cas d’un logement neuf, vous devrez créer une ligne téléphonique auprès d’un opérateur et l’activer. Si la ligne existe déjà, il suffira de la transférer à votre nom. Pour cela, demandez à votre propriétaire le numéro de la ligne et le nom des anciens occupants.

Les mêmes règles que pour l’électricité s’appliquent au réseau internet. Si vous souhaitez prendre un abonnement, passez les offres en revue. Il est à rappeler que certains opérateurs vous proposent d’ouvrir votre ligne gratuitement, mais il est conseillé d’étudier minutieusement les conditions qui ne sont pas toujours très claires.

Enfin, pensez à faire suivre votre courrier pour éviter de vous retrouver avec des factures impayées. Sachez également que l’assurance habitation qui couvre les risques des dégâts des eaux, de catastrophes naturelles, d’incendie et de vols est exigée pour chaque signature de bail. Là encore, n’hésitez pas à faire établir un devis et à comparer les tarifs. Il n’est pas obligatoire de faire figurer votre nouvelle adresse sur votre carte d’identité, mais c’est toutefois conseillé.