En 2020, de nombreuses aides sont proposées aux étudiants (en apprentissage, demandeurs d’emploi ou en mobilité professionnelle) de moins de 30 ans. Ces aides financières ont pour objectif d’alléger leurs dépenses liées au logement. Pour bénéficier de celles proposées par la Caisse des allocations familiales (CAF), certaines conditions sont à remplir.

Quelles sont les conditions à remplir pour les aides aux logements de la CAF ?

L’aide financière proposée par la CAF permet de réaliser quelques économies sur le montant du loyer à charge. Même si vous avez moins de 25 ans, vous pouvez bénéficier d’une aide au logement. Vous devez néanmoins :

  • Bénéficier d’un titre de séjour encore en cours de validité
  • Opter pour la location d’un logement répondant aux normes sanitaires
  • Avoir une bourse ou des revenus inférieurs à certains plafonds définis par Caisse d’Allocations Familiales.

Le locataire ne doit également avoir aucun lien de parenté avec le propriétaire de la résidence étudiant.

Quelles sont les différentes aides au logement pour étudiants versées par la CAF ?

Trois aides au logement sont proposées par la CAF pour les jeunes de moins de 30 ans. Votre situation familiale et la nature du logement à louer détermineront le type d’aide dont vous pouvez bénéficier.

L’aide personnalisée au logement

L’APL  est versée en raison de la situation du logement (quelle que soit la situation familiale: célibataire, marié, avec ou sans personne à charge). Ces derniers, louent un logement conventionné, c’est-à-dire faisant l’objet d’une convention entre l’État et le propriétaire. Il peut s’agir d’une habitation au sein d’une résidence étudiant ou proposée par un bailleur privé.

Lire aussi  L’assurance habitation pour un logement étudiant

En ce qui concerne le montant de l’APL, celui-ci est en partie déterminé par les ressources financières de l’étudiant et des autres occupants de son foyer.

L’Allocation de logement familial

Étudiant, apprenti, demandeur d’emploi, actif, en alternance, en intérim et colocataire peuvent prétendre à l’ALF. Également destinée à réduire le montant du loyer, cette aide financière versée par la CAF est liée à la situation familiale. Le foyer doit avoir au moins un enfant ou une personne à charge et louer un logement non conventionné.

L’allocation de logement social

L’ALS s’adresse aux locataires qui ne peuvent bénéficier ni de l’APL ni de l’ALF.Ces derniers séjournent généralement dans le parc locatif privé (logements non conventionnés)

L’allocation de logement sociale est attribuée sous conditions de ressources. Actuellement, les ressources prises en compte sont celles de l’avant-dernière année précédant la demande d’ALS (N-2, donc 2018 pour une demande en 2020). Il s’agit des revenus nets catégoriels figurant sur l’avis d’imposition (les revenus moins les charges et les abattements fiscaux).

La réforme du mode de calcul des aides au logement est reportée au plus tard au 1er janvier 2021 à cause de la crise du Covid-19. L’allocation sera définie selon les ressources perçues sur les 12 derniers mois glissants par l’allocataire.

Pour percevoir votre aide personnalisée au logement, vous devez formuler votre demande directement sur le site Internet de la CAF. Outre les trois principales aides citées plus haut, vous pouvez aussi recevoir d’autres soutiens financiers comme le dispositif Visale, avantageant les étudiants sans garant, ou l’aide Mobil-jeune versée par Action logement.

Lire aussi  Nos conseils pour trouver votre logement étudiant

A lire sur le même sujet :