Investir dans l’immobilier étudiant permet de bénéficier de certains avantages fiscaux et financiers. Encore faut-il prendre les bonnes décisions et ne pas commettre d’erreur pour une acquisition réussie. Découvrez, à travers cet article, les erreurs à éviter avant d’acheter un appartement.

Agir avec précipitation

Ne vous hâtez pas à investir vos économies dans un projet douteux surtout si le remboursement de votre crédit immobilier s’étend sur 20 ans et plus. Ne vous contentez pas d’un coup de cœur. Optez pour un achat rationnel et réfléchi ! Prenez le temps de réfléchir au type de bien dans lequel vous souhaitez investir et comparez les options qui s’offrent à vous.

Ignorer les phases d’analyse

Le choix du logement, surtout s’il s’agit d’un logement étudiant, ne doit pas également se faire à la hâte. Avant ou pendant la visite, analysez tous les points qui influenceront le loyer et le choix des locataires :

  • Le quartier et les projets d’urbanisme
  • La copropriété
  • Les travaux ou constructions à venir
  • La proximité du logement avec les commerces et transports en commun…

Négliger le prix

Il est important de toujours comparer le prix proposé pour la propriété à l’état du marché. Il est souvent difficile d’estimer avec exactitude le prix d’un bien à une période donnée. Certains critères peuvent cependant être pris en compte pour déterminer le prix du marché comme la superficie ou l’état du bien.

Prêtez aussi attention aux fourchettes de prix mises en avant par les agences immobilières pour les biens situés dans le même quartier. Vous pouvez également vous tourner vers les agences spécialisées qui vous aideront à trouver l’appartement qui répond à vos attentes et les locataires ciblés.

Lire aussi  Qu'est ce qu'une bonne annonce immobilière ?

Vérifiez également depuis combien de temps le bien est proposé à la vente. Celui-ci est sur le marché depuis plusieurs mois ? Son prix est certainement trop élevé. Le problème peut aussi être lié au marché.

Ignorer les travaux à réaliser et les documents de vente

Lors de la visite, ne négligez à aucun moment l’état complet de l’habitation. Vous pouvez être amené à réaliser des travaux supplémentaires qui affecteront votre budget.

De la façade à la toiture en passant par le tableau électrique, sans oublier les fenêtres, passez chaque coin et recoin de l’appartement au peigne fin ! Vous pouvez demander l’aide d’un architecte ou d’un artisan lors de la visite des lieux.

Au moment de la signature de l’avant-contrat, lisez attentivement les documents qui vous seront remis, notamment le Dossier de Diagnostic Technique (DTT). Ce document vous informera sur l’état des installations, la présence de termites, de plomb ou d’amiante et le niveau de performance énergétique de l’habitation.

Les dépenses liées à l’acquisition d’un bien immobilier ne se limitent pas au prix d’achat de ce dernier. N’oubliez pas d’y inclure les frais d’agence, les éventuels travaux, les intérêts de l’emprunt et les honoraires du notaire. Pensez à faire jouer la concurrence entre les banques.Vous pourrez ainsi, obtenir un meilleur taux pour votre crédit immobilier.

A lire sur le même sujet :