Plutôt que de passer par une location d’appartement, mieux vaut investir dans un achat si vous en avez les moyens. Qu’il s’agisse de votre résidence principale ou d’une maison secondaire, plusieurs étapes doivent être respectées afin de ne pas avoir de surprise une fois l’acte de vente signé. L’une de ces étapes est la contre-visite, indispensable pour vous conforter dans votre démarche et vous assurer que le logement corresponde bien à ce que vous recherchez.

Voici la check-list des points à vérifier lors d’une contre-visite

  • L’état de la façade et de la toiture :

L’apparence de l’immeuble vous donnera dès le premier coup d’œil une idée sur son état en général. Vérifiez la façade pour éviter de lourds travaux de rénovation. N’hésitez pas à demander au propriétaire la dernière date de ravalement de la façade.

  • La qualité d’isolation :

les performances d’isolation thermique et acoustique de la maison garantissent votre confort de vie et votre économie d’énergie. Avant de quitter l’endroit, soyez sûr de la qualité d’isolation du logement, vérifier également si les fenêtres sont équipées d’un double vitrage.

  • L’inspection de tous les recoins :

Chaque recoin de l’appartement ou de la maison mérite une inspection minutieuse, de la charpente aux murs, en passant par les sols, les salles de bain, les toilettes, la cuisine et les murs porteurs. Contrôlez bien si des traces d’humidités sont présentes. Cette étape vous permettra d’évaluer le montant des travaux à prévoir, qui devra donc être intégré à votre budget.

  • Vérifier le fonctionnement des différentes installations :

Assurez-vous que chaque ouverture de porte ou de placard soit en état de marche ainsi que les interrupteurs et autres systèmes électriques (volets, …). Ne manquez pas de vérifier l’état des prises électriques ainsi que leur nombre. Assurez-vous qu’elles sont conformes à la norme NF C15-100. Le tableau électrique doit également être inspecté.

  • Les informations sur la gestion de l’immeuble :

Pour éviter la déception, informez-vous bien sur la gestion de l’immeuble en copropriété. Est-elle prise en charge par un syndic de copropriété, par un professionnel ou par un bénévole ? Renseignez-vous également sur les parties communes de l’immeuble et sur l’état des accès.

  • L’environnement extérieur et la situation du bâtiment :

Si tout vous convient, il ne reste plus qu’à inspecter l’environnement dans lequel l’immeuble se situe. Y a-t-il un parking ou un garage ? S’il s’agit d’un box ou d’un garage fermé, demandez à le visiter. Le bien est-il proche de commerces, d’écoles et des moyens de transport en commun ? La sécurité dans les environs est-elle bonne ? Y a-t-il un futur projet d’urbanisme ? N’hésitez pas à discuter avec le voisinage pour avoir plus d’information sur ces sujets.

  • Faites-vous accompagner par un proche lors de la contre-visite.

Un avis extérieur sera toujours le bienvenu et la personne pourrait voir certains détails que vous avez omis.